Rédiger correctement une lettre à la rédaction

1. déterminer le message principal et la structure : Limitez-vous à deux ou trois messages principaux et gardez une structure claire. Nous vous recommandons de placer vos principaux arguments au début de la lettre à la rédaction (le raccourcissement se fait généralement « de bas en haut » dans les rédactions). Si vous écrivez une longue introduction, une section intermédiaire détaillée et une conclusion accrocheuse à la fin, vous courez le risque que le message principal soit coupé à la fin.

2. Plus c’est court, mieux c’est : Plus une lettre à la rédaction est courte, plus elle a de chances d’être publiée telle quelle. Les lettres à la rédaction qui sont trop longues ne sont pas imprimées ou sont raccourcies, ce qui peut altérer considérablement le contenu. La longueur optimale est généralement inférieure à 2 000 caractères, espaces compris. Il est facile de connaître le nombre de caractères de votre lettre à la rédaction : Si vous écrivez la lettre à la rédaction dans Word, vous trouverez la touche de commande « Compter les mots » en bas à gauche. Il suffit de cliquer dessus et une fenêtre apparaîtra avec le nombre de caractères (espaces compris).

3. faire référence à un article : Indiquez à quel article de presse (numéro, date) vous faites référence ou à quelle autre lettre à la rédaction vous répondez. Les grands quotidiens, en particulier, ne publient qu’exceptionnellement des lettres à la rédaction sans référence à un reportage en cours. Si vous écrivez sur une question de votation, une référence directe à un article spécifique est moins nécessaire – mais toujours recommandée.

4. N’écrivez pas une longue introduction : Évitez les phrases telles que « Dans la NZZ de vendredi dernier, M. Meier, membre du gouvernement, a déclaré qu’il y avait plus de d’inconvénients que d’avantages. Par exemple, les inconvénients suivants ont été mentionnés : etc. etc. ». Les lecteurs ont déjà lu le rapport à ce moment-là et n’ont pas besoin d’un rappel. En outre, si le rapport est raccourci, le message principal risque d’être perdu. Allez donc droit au but : « L’un des principaux avantages de la proposition est… ».

5. par voie électronique plutôt que par écrit : envoyez la lettre au rédacteur en chef par courrier électronique ou via un formulaire sur le site web du journal. Une lettre écrite à la main ou dactylographiée et envoyée par courrier arrive un ou deux jours plus tard, doit être lue par le rédacteur en chef responsable, puis dactylographiée à la main par ce dernier. Les rédacteurs fuient ce travail, ce qui réduit les chances que la lettre à la rédaction soit imprimée.

6. Envoyez la lettre et publiez-la sur d’autres plateformes : Envoyez la lettre au rédacteur en chef aux journaux que vous connaissez dans votre région. C’est là qu’il y a le plus de chances qu’elle soit publiée. Il est important de le savoir : De plus en plus de journaux donnent la préférence à leurs abonnés lorsqu’ils publient des lettres à la rédaction. Par conséquent, publiez vos lettres à la rédaction aussi sur les réseaux sociaux, sur les blogs et dans les forums pour obtenir encore plus d’impact.

Chaque lettre à la rédaction contribue à influencer l’opinion en notre faveur !

Merci beaucoup pour votre engagement.